Les pieux secrets
8 octobre 2013  //  By:   //  Pensée de la semaine, Style de vie  //  No Comment   //   868 Views

Doit-on tout dire à tout le monde sur tout ce que l’on sait à propos de tout?…  Certains croient qu’entre frères, la transparence la plus limpide est de mise.  Sinon il y a hypocrisie, camouflage et mensonge.  On ne doit pas confondre secret et mensonge, discrétion et dissimulation.

Des secrets?

Est-ce mal d’avoir des secrets?  Est-ce un péché que de garder des informations sur notre vie privée, des choses que l’on ne désire pas dévoiler?

Lorsque nous regardons dans la bible, plusieurs secrets sont gardés bien cadenassés.  Il y a d’abord David qui avait un conseil secret (2 Samuel 23:232 Samuel 23:23
French: Louis Segond (1910) - SEG

23 Il était le plus considéré des trente; mais il n`égala pas les trois premiers. David l`admit dans son conseil secret.  

WP-Bible plugin
).  Puis Jésus a eu ses secrets (Jean 16.12; Jean 7.10).  Notre prière devrait se faire dans un lieu secret (Mathieu 6.6).  Nos aumônes devraient rester secrètes (Mathieu 6.4).  Quand je jeûne, cela devrait se faire secrètement (Mathieu 6.18).  Certaines paroles que Jean a entendues sur l’île de Patmos sont restées secrètes (Apocalypse 10.4).  L’explication des paraboles a été tenue secrète par Jésus (Marc 4.24). Le sort de Jean a été gardé secret face à Pierre (Jean 21.22).  La bible regorge de mystères.  Même le plan ultime en Jésus-Christ fut tenu secret envers les prophètes et les anges (Colossiens 1.26).

La Bible dénonce ce qui se fait en secret (Éphésiens 5.12).  Non pas que nous devions exposer toute notre intimité au vu et au su de tous!  Elle invalide plutôt l’intention qu’une personne ait de faire le mal en cachant ses intentions et ses actions, même à Dieu, s’il était possible.

C’est vrai que dans un monde idyllique, où tous se comprennent et s’aiment d’un amour parfait,  là où nul ne se juge sans appuis sur la vérité et l’amour, et cela avec un cœur sincère d’encouragement…  Nous pourrions probablement nous exposer à nu, tel Adam devant Ève.  Mais nous sommes sur la planète terre!  Peut-être que ce rêve ait existé dans le Jardin avant la chute, mais aujourd’hui, nos propres jugements ne sont plus si propres!  Tachés par notre jalousie, notre quête de pouvoir et nos propres insécurités.  La seule personne devant qui nous pouvons réellement être nus, corps et âme, sans aucune crainte, c’est devant Dieu lui-même.

Question de perception

Le problème qui freine les secrets,  c’est l’imperfection de nos perceptions.  Jésus disait : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les supporter maintenant. » Jean 16:12Jean 16:12
French: Louis Segond (1910) - SEG

12 J`ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.  

WP-Bible plugin

Ce ne sont pas toutes les oreilles qui sont au même niveau de compréhension, de maturité et de discernement pour bien comprendre ce que je dis.

Par exemple : une personne qui boit un verre de vin occasionnel pourrait se voir recevoir les foudres et le tonnerre d’un autre qui croit que la tolérance doit être à zéro en ce domaine.  « Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même dans ce qu’il approuve ! » Romains 14:22.  Il ne s’agit pas de mentir ou de cacher, mais de respecter l’autre.  L’amour va alors aller jusqu’à se priver de son droit pour ne pas faire tomber l’autre.

Un autre qui aura par exemple, un combat avec la pornographie, risquerait bien d’être un scandale pour plusieurs en révélant publiquement, un dimanche matin, devant toute l’assemblée, les détails de ses luttes.  Il y a un discernement mutuel qui est nécessaire.  Toutes choses ne sont pas nécessairement bonnes à dire même si elles sont vraies… Est-ce utile?  Est-ce édifiant? (1 Corinthiens 10.23).

La frontière du privé

Le droit à la vie privée n’est cependant pas un sauf conduit pour dissimuler le mal.  À l’exemple d’Ananias et Saphira (Actes 5), couple bien intentionné qui ont malgré tout menti.  Les conséquences de leur petit secret fut dramatiques.  Ils désiraient bien faire, mais l’on fait dans le mensonge.  De la même manière, notre jardin secret n’est pas un lieu où nous nous permettons de cultiver les mauvaises habitudes, les gestes disgracieux ou répréhensibles.  Il ne s’agit alors pas de discrétion, mais de dissimulation.  Le but de les retenir n’est pas de protéger l’autre, mais de se protéger soi-même.

« Examinez ce qui est agréable au Seigneur ; et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les.  Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret »  Éphésiens 5.11-12

De l’autre côté

Si je suis scandalisé en apprenant le secret ou la dissimulation d’un autre, la Bible nous donne un modèle (Mathieu 18) simple pour que la paix soit au milieu de nous.  SI ton frère a péché, va et reprend-le toi seul.

La recommandation commence par un gros SI.  Est-ce vraiment un péché?  Est-ce le fruit de mes perceptions ou interprétations erronées qui me jouent des tours?  Je me suis peut-être trompé.  Le mieux est de rencontrer seul à seul la personne concernée.  Ne pas ébruiter la chose et faire preuve de tact est un signe d’amour et de désir d’unité profond qui reflète le caractère de Christ.

Mise en garde

Un piège fréquent est la gazette du secret.   En effet, révéler le secret de l’un à d’autres, conduit vers un problème aussi grand que la dissimulation : la calomnie, voire la médisance.

En discutant avec quelqu’un, j’expose des faits concernant une troisième personne (absente).  Celle-ci risque fort d’en parler à une autre.  Et le deuxième qui en parle à une quatrième, ajoute quelques détails anodins, puis saupoudre de suppositions.  Une cinquième oreille épice le tout et fait chauffer à feu doux!  Tous les éléments d’un conflit se trouvent alors réunis.  Jusqu’à ce que le vent retourne vers le principal concerné…   « L’homme pervers excite des querelles, et le rapporteur divise les amis. » Proverbes 16:28es 16:28
French: Louis Segond (1910) - SEG

 

WP-Bible plugin
.

Si je révèle une information concernant une tierce personne, je dois m’assurer que la personne concernée soit d’accord que je partagerai l’information.  Puis, si c’est vraiment utile, transmettre que l’information pertinente pour la bonne compréhension.  Je dois également discerner si la personne à qui je parle a la maturité nécessaire pour négocier l’information que je lui donnerai.  À ceci s’ajoute la règle universelle : « Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. » Éphésiens 4:29.  C’est-à-dire, de mon côté, vérifier que mes motifs sont purs.  Est-ce que les paroles qui sortiront de ma bouche sont bonnes?  Sont-elles édifiantes? (dans le but de construire les relations plutôt que de les détruire).  Est-ce que ces paroles serviront de cadeau, de grâce aux oreilles qui les entendront?

La ligne est bien mince entre informer et calomnier.  Presque toujours, la meilleure chose est de se taire… ou dire « s’il y a lieu, quelques bonnes paroles ».  Car le véritable piège, nous le dressons alors pour nous-mêmes.

L’influence des mots

Le silence comme la parole peuvent être mauvais!  Si mon silence est pour la dissimulation, il cache un orgueil et un refus de croissance.  Une complaisance dans mon égo.

De l’autre côté, la parole peut être pire que le silence.  Répandre le secret et même la faute d’un autre devient alors de la calomnie et de la médisance.  Et les médisants sont au même pied que les meurtriers dans SA parole (Romain 1.28).

Nos mots et nos silences sont très éloquents.  Il en tient à chacun de parler selon la vérité, avec amour, en vue de l’édification de tous.  La parole est d’argent, mais le silence est d’or… tout dépend de ce que l’on en fait.

About the Author :

Pasteur Blogueur, c'est Michel Vincent, pasteur à Mascouche, près de Montréal, "Des questions et une réponse. Je suis convaincu que la vérité est une personne!"

Related News