Notre fierté nationale
1 août 2014  //  By:   //  Réflexions  //  No Comment   //   897 Views

Les mois d’été sont chargés de fêtes nationales. Le Canada, La France, la Suisse et les États-Unis, pour ne nommer que ceux-ci, ont inspiré de nombreux peuples contemporains à vivre la liberté, la fraternité et l’égalité entre les hommes. Il existe cependant une nationalité de loin supérieure et qui transcende toutes les frontières et le temps.

« Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. » – Éphésiens 2: 19

Un gouvernement fort!

La nationalité chrétienne, sous l’étendard de la croix, est l’ultime appartenance. Notre chef n’est pas un élu banal tiré d’un peuple imparfait, il n’est pas non plus mêlé à des malversations politiques qui viennent ternir une gloire en devenir. Notre chef est le Seigneur des Seigneurs, le roi des rois. Celui qui domine sur tous les puissants dont le trône est au ciel. Il fait tout ce qu’il veut. C’est Lui, c’est Jésus-Christ.

Notre société est en quête de politiciens intègres qui tiennent leurs promesses, qui sont honnêtes au parlement comme dans la vie. Le nôtre nous a prouvé sa passion et sa puissance en ressuscitant d’entre les morts. Il nous prouve son amour en mourant pour nous sur la croix. Il nous annonce sa justice en venant juger les vivants et les morts. Plusieurs groupes d’extrémistes sont prêts à souffrir pour leurs convictions ou leurs gouvernements. Pour nous, nous le suivons et l’aimons, car c’est LUI qui nous a aimés le premier.

Le triumvirat

Nous ne sommes pas dirigés par un dictateur solitaire et assoiffé de pouvoir. Même si notre gouvernement domine la terre! En fait, ce n’est que justice, puisque c’est lui le créateur de l’univers. Loin de la dictature : Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu l’Esprit, unis, indéfectibles, incorruptibles, dignes d’honneur et de louanges, gouverne et sauve le monde. Par un plan habilement mené du Père, loin des promesses politiques habituelles, il est venu en ce monde comme un vrai homme pour se faire un peuple : L’Église, la maison de Dieu, l’appui et la colonne de la vérité unie dans l’Esprit. Être chrétien, c’est acquérir une citoyenneté céleste. Pas seulement sur papier, mais dans notre essence, dans tout notre être. Notre Prince ne se contente pas de nous inclure dans sa constitution, il nous amène dans les lieux célestes et nous transforme en une nouvelle création. Celle de notre nature céleste.

« Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière » -1 Pierre 2: 9re 2: 9
French: Louis Segond (1910) - SEG

9 On l`ensevelit dans le territoire qu`il avait eu en partage, à Thimnath Hérès, dans la montagne d`Éphraïm, au nord de la montagne de Gaasch.  

WP-Bible plugin

Un nouveau départ

Comme pour tous ces immigrants qui franchissaient le port de New York en ayant la vision de la     statue qui promet la liberté. La croix, bien haut dressée, attire nos regards vers une nouvelle vie, une liberté et une raison d’être révolutionnaire. Tu peux repartir à zéro. Pardonnés, rachetés, extirpés à notre ancienne citoyenneté et notre ancien roi, nous avons la liberté véritable. La liberté de choisir le bien et de vivre pleinement heureux. A notre naturalisation, il ne nous donne pas seulement 2 $ et deux billets de tramway et nous disant « Que Dieu vous bénisse ». Il vient lui-même habiter en nous pour nous aimer et nous montrer le chemin. Nous sommes plus que des ressortissants, nous sommes devenus ses enfants pour lequel nous crions « Papa! ». Aucun pays n’offre cette joie, Dieu nous bénit au-delà de toute espérance.

La Bastille intérieure

Les Français ont acquis leur révolution par la chute du roi, l’abolition de l’asservissement et en scandant la liberté, l’égalité et la fraternité. Pour nous, le sang précieux de Jésus nous assure la délivrance. Nous avons désormais le choix d’offrir notre être en entier pour la cause. « J’ai été crucifié avec Christ ».

Le roi est mort. L’imposteur qui régnait en amateur sur mon cœur et qui m’éloignait du véritable bonheur est crucifié sur la croix avec Jésus. Vive le Roi! Devant l’amour déployé, je tiens désormais toutes pensées captives et offre à mon Seigneur ma vie… Nous avons l’égalité, car devant Dieu, tous ont péché, mais tous également sont gratuitement justifiés en Jésus. L’Église est désormais notre véritable nation. Notre fraternité profonde c’est l’Église, où notre Roi, notre Seigneur, est également notre Père.

« Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. » – Galates 3: 28es 3: 28
French: Louis Segond (1910) - SEG

 

WP-Bible plugin

Le cri de la citoyenneté

La terre n’est plus qu’un lieu temporaire ou notre véritable cité nous fait soupirer. Cette maison n’est qu’une misérable tente en comparaison de la glorieuse espérance qui s’attache à notre appel. Désormais, nous lançons l’invitation à tous les peuples : se tourner vers le ciel et devenir citoyen. Au Moyen-Âge, il suffisait d’entrer dans une église et crier l’asile pour être à l’abri du vengeur. L’église, la véritable, est l’avant-poste, la lumière, le phare qui invite les hommes de toutes nations à se tourner vers la croix et se laisser attirer.

«Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! » -2 Corinthiens 5: 20

Les fêtes nationales nous rappellent que bien que les cartes soient tracées par des hommes, que les nations soient en paix ou en guerre, le véritable enjeu est bien au-delà de la politique. Chaque être humain, peu importe sa nationalité, sa langue ou sa religion, est égale devant Dieu : pêcheur, perdu, et en besoin d’un sauveur.

Nous sommes des citoyens des cieux en terre étrangère. Des ambassadeurs en mission de paix. Des représentants de l’amour de Dieu dans un monde déchu.

« afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irréprochables au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde » – Philippiens 2: 15

Debout citoyens, annonçons le Royaume!

About the Author :

Pasteur Blogueur, c'est Michel Vincent, pasteur à Mascouche, près de Montréal, "Des questions et une réponse. Je suis convaincu que la vérité est une personne!"

Related News