La rentrée des classes
25 septembre 2014  //  By:   //  Pensée de la semaine, Réflexions  //  No Comment   //   884 Views

Avec la rentrée des classes, les matières telles que les mathématiques, le français, l’histoire et la géographie peuvent rapidement devenir le cauchemar des étudiants. L’assiduité et la discipline sont essentielles à une réussite scolaire et, dans tous les cas, le talent inné et une mémoire d’éléphant ne suffisent malheureusement pas au succès.

Pour l’étude de la Bible, la tendance serait de croire que la même approche fera des miracles… mais il n’en est rien. Connaître toute la Bible, même par cœur, ne garantit pas l’intelligence et encore moins la sagesse spirituelle. L’approche du Livre est différente, délicate et demande une préparation adéquate. Sinon, l’effet bénéfique de la connaissance ne se fera pas sentir, ou pire, l’étudiant oubliera l’amour et la grâce qui sont le cœur même du message biblique.

Comment donc réussir sa rentrée scolaire et biblique? En suivant simplement ces quelques conseils venus tout droit de Samuel, enfant et novice à l‘époque où la Parole de Dieu, vivante et bien réelle, s’adressa à lui :

« L’Éternel vint et se présenta, et il appela comme les autres fois : Samuel, Samuel ! Et Samuel répondit : Parle, car ton serviteur écoute. »   —1 Samuel 3.10

Parle

L’attente en ouvrant ce Livre est différente des livres d’histoire ou de philosophie. On n’y parle pas que de Dieu, c’est Dieu qui nous parle. Une perspective distincte et surtout, une attente claire et draconienne : J’ouvre la Parole vivante de Dieu!

En fait, Dieu ne cesse de communiquer. Que ce soit au travers de la nature, par l’influence du Saint Esprit, par le témoignage de ses enfants, mais dans sa Parole, le sens et l’effet des mots y sont incomparables et directs. Ils touchent le cœur, comme lorsque l’on a le professeur droit devant soi. Ce professeur désire ardemment nous communiquer sa grâce et le témoignage criant, qu’est sa Parole, qui nous interpelle et ne laisse personne indifférent.

« Toute l’Écriture est inspirée de Dieu, utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice » —2 Timothée 3.16.

De la première à la dernière lettres, la source des mots et son essence viennent de Dieu lui-même. Chaque fois que j’ouvre la Bible, je peux être certain d’une chose : Dieu parle… c’est chaque fois la rentrée des classes.

Car

Un mécanisme de cause à effet est nécessaire pour que les paroles du Maître trouvent un terrain propice et puissent y porter le fruit désiré.   Il y a une intention nécessaire lorsque j’ouvre la Bible. Tout comme l’intention d’apprendre lorsque j’entre en classe, je dois avoir la certitude que Dieu parlera et avoir le désir qu’il le fasse.

On peut venir en classe pour les amis ou à contrecœur et sans intention. Les résultats seront proportionnels au désir d’apprendre. La motivation est une clé essentielle dans le processus d’apprentissage.

Lorsque j’ouvre la Parole de Dieu, je m’assois et prépare mon cœur, plus que tout autre chose afin de recevoir l’instruction et rencontrer un Maître au-delà de tous les maîtres qui ont existé. Bien au-delà de Platon, Pasteur, Galilée et tous les autres, je m’exclame : « Parle! » Et me prépare… « Car! ». Car je suis conscient de ce qui se passe ici, maintenant. Dieu va me parler, je le désire, et je prends le risque de découvrir un chemin qui peut-être me surprendra, me corrigera, me convaincra, m’instruira et me conduira dans le sentier de sa justice.

Ton serviteur

L’attitude en ouvrant le Livre est primordiale. Comprendre qui parle est bien, mais je dois également réaliser qui je suis en face de Dieu : un serviteur. C’est le complément, l’annexe nécessaire à l’examen du ministère divin. Le choix volontaire de servir le Maître. Si mon attitude n’est pas profondément teintée d’humilité, l’effet de la Parole pourra être comparable à celle de l’eau sur les plumes d’un canard! L’auditeur retourne alors à son état naturel dont Jacques fait mention dans son épître.

« Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, » — Jacques 1.23

L’humilité de considérer que la Parole nous pousse à l’action et au changement doit faire partie de notre attitude. Nous l’approchons avec une réalité bien en tête : j’ai besoin d’apprendre, j’ai besoin de savoir, j’ai besoin de vivre, et tout cela de la façon dont seul Dieu peut m’instruire.

Écoute

C’est pourquoi je dois disposer mon cœur à l’écoute, être attentif à la voix de Dieu. Dans notre société du repas rapide, de la communication instantanée et des relations virtuelles, l’écoute est devenue un exercice bien peu naturel. Le luxe de la concentration est devenu difficile.   Téléphone d’une main, conversation d’une oreille et les yeux rivés sur le téléviseur. Ce n’est pas parce que l’on fait partiellement deux ou trois choses que  l’on en réalise une complète!

Pour écouter activement et attentivement, on doit mettre de côté toutes distractions, faire un effort mental pour ouvrir nos oreilles ET notre cœur. Prendre le temps d’arrêter et de réaliser qui me parle, puis écouter. Simplement écouter. L’esprit vagabond et les inattentions auront vite fait de réduire la communication. Le silence peut devenir menaçant de nos jours… Ouvrir la Parole de Dieu exige un effort, celui d’une écoute active et d’un désir d’introspection qui conduiront à des actions.

Parle, car j’écoute!

Le livre de Dieu, c’est également sa Parole : la Bible. C’est le début des classes et pour bien commencer le cours normal du cursus céleste, l’ouvrir, écouter et avoir la bonne attitude est essentiel.

À l’usage, ce n’est pas un A ou un B que l’on obtient. En effet, l’examen quotidien git dans la pratique et dans l’expression du fruit que laissera cette lecture : un fruit de justice qui donnera de la saveur où que nous soyons. Il s’agit d’un travail en profondeur, dans les méandres de notre cœur, où nous laissons l’Esprit de Dieu nous éclairer de l’intérieur. C’est l’école de la vie, celle selon Dieu. Et tout débute avec un seul Livre, une seule attitude, une seule phrase : parle, car ton serviteur écoute!

About the Author :

Pasteur Blogueur, c'est Michel Vincent, pasteur à Mascouche, près de Montréal, "Des questions et une réponse. Je suis convaincu que la vérité est une personne!"

Related News