L’oubli
10 octobre 2014  //  By:   //  Pensée de la semaine  //  No Comment   //   784 Views

« Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes. »

— Apocalypse 2:5

Une maladie grave contamine le christianisme depuis maintenant près de 2000 ans. Sporadiquement, on la voit éclore dans diverses parties du monde, à différente époque. Une souche virulente d’Alzheimer spirituel dont les symptômes se dévoilent progressivement. Tout commence par une amnésie partielle que l’on tente d’amenuiser par des pense-bêtes que l’on fixe aux lieux stratégiques. « N’oublie pas de prier, de lire ta Bible, d’aimer »… Puis la léthargie emboite le pas rapidement. Semblable à une fibromyalgie, elle touche tout le corps et devient rapidement incontrôlable. La fatigue, la lassitude, voire l’acédie prend le pas sur les règles, et on finit par laisser tomber. On suit le courant par manque d’énergie, de volonté, de passion et de vision. Le feu s’est éteint… du moins en apparence.

L’antibiotique proposé par le médecin divin à cette infection est simple : « Souviens-toi! ». « Puis, pratique tes premières œuvres ». Pas de thérapie ni de justification. Pas de plan ni de recette toute faite. Pas de lecture ni de formation particulière. Les solutions proposées par Dieu sont souvent déroutantes dans leur simplicité.

Si ma relation spirituelle ou ma vie chrétienne n’est plus ce qu’elle était, ou ce qu’elle devrait être, je me souviens alors d’où je viens, de ce que Jésus a fait pour moi. Devant sa grâce infinie et son amour éternel, je n’ai qu’un choix : faire volte-face, je me repends et reprend du service. GO!

About the Author :

Pasteur Blogueur, c'est Michel Vincent, pasteur à Mascouche, près de Montréal, "Des questions et une réponse. Je suis convaincu que la vérité est une personne!"

Related News