Être toujours joyeux
19 décembre 2014  //  By:   //  Pensée de la semaine  //  No Comment   //   962 Views

Nous sommes créés pour être heureux. La joie est ce qui caractérise l’homme. C’est la quête et la recherche ultime. Le seul hic est la distance entre ce que nous savons et ce que nous voyons. Nous aspirons de tout notre être à vivre le bonheur, mais nous vivons une résistance acharnée à ce rêve. Le combat est impitoyable et souvent la reddition est à notre porte. L’envie de tout laisser tomber nous gagne tant le rêve de bonheur semble inatteignable.

« Soyez toujours joyeux. »  —1 Thessaloniciens 5.16

Dieu nous ordonne la joie.

Il nous ordonne de vivre l’état total de plénitude. De contentement, de joie globale. L’entière vison du monde dirigé par la paix. La satisfaction qui emplit mon âme jusqu’à déborder de bonheur. La joie, c’est de vivre l’instant présent dans une plénitude complète et avec une pleine assurance en Dieu. C’est un état et une conséquence. Le résultat d’un état de foi qui se donne en entier à Jésus. Rien de plus apaisant que de faire confiance en Dieu, en sachant qu’il est… Dieu. Rien de plus réjouissant que de mettre sa foi en celui qui m’aime jusqu’à la croix. La conséquence d’un cœur converti et qui a reçu son sauveur par la foi. C’est le fruit d’une réelle conversion, métanoïa, la transformation intérieure que seul l’Esprit de Dieu peut créer.

Dieu nous ordonne d’être joyeux.

Comme si elle était à notre portée, prête à être cueillie et récoltée. Comme si le jardin de notre cœur était une provision sans fin de bonheur et de jubilation. Oui! Elle est là, cette joie sans frontière. Jésus l’a dit lui-même : « Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu’ils aient en eux ma joie parfaite. » — Jean 17.13. Elle est non seulement là, mais elle est incrustée, régénérée par le renouvellement de la nouvelle naissance. Christ en nous! (Col 1:27Col 1:27
French: Louis Segond (1910) - SEG

27 à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l`espérance de la gloire.  

WP-Bible plugin
) Que dire de plus, sinon que la joie de Christ est maintenant partie intégrante de notre nouvelle nature. Nous n’avons pas à notre disposition que de la joie, nous sommes désormais la joie incarnée par le St-Esprit qui nous habite. Un temple de la joie dédié à Dieu. Il ne s’agit pas de pigments que nous mélangeons pour former une nouvelle couleur. C’est la couleur de Dieu venue dans mon pot charnel. Nous pouvons être toujours joyeux! Et pourtant…

 

 C’est la couleur de Dieu venue dans mon pot charnel.

 

Comme si quelque chose venait obscurcir le ciel bleu et le soleil si nécessaire à l’épanouissement de cette félicité. Comme si la semence était là, mais étouffée par les épines que nous confondons avec la joie. Comme si la volonté était présente, mais noyée par le désir.

Et nous en arrivons au cœur du problème : le cœur. Dis-moi ce qui fait ta joie, je te dirai ce qui encombre ton cœur. La vérité est simple : tout ce qui n’est pas Jésus ne peut emplir et jaillir en joie éternelle. Nous cherchons à combler le vide de bonheur par tout ce qui n’est pas Lui. L’Argent, la satisfaction, le matériel, la gloire, le succès… et nous sombrons dans une spirale de la peur et des inquiétudes. Peur de perdre, inquiétude de ne pas avoir, de ne pas contrôler, anxiété du futur sans l’objet de nos désirs, rêves souvent inavoués, qu’autre chose puisse combler le vide intérieur. Que la joie peut s’obtenir ailleurs qu’en Lui. Nous préférons la jouissance à la joie.

Dieu m’ordonne d’être toujours joyeux.

La seule solution est la reddition. Prendre conscience du cadeau incroyable et pourtant bien réel : j’ai tout pleinement en Lui (Col 2:10Col 2:10
French: Louis Segond (1910) - SEG

10 Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.  

WP-Bible plugin
), cesser le shopping et le lèche-vitrine, arrêter de chercher ailleurs ce qui me laissera sans fin sur ma faim? Nous sommes si souvent préoccupés par un futur conditionnel que nous oublions le présent bien réel. Mordre à pleine dent dans ce que j’ai maintenant en Lui et jouir de sa présence, de sa provision et de ce que je suis tout simplement. Être chrétien, c’est avoir toutes les raisons d’être joyeux, heureux, rempli de bonheur. Vivons chaque précieuse seconde de joie aujourd’hui maintenant saisissons l’éternité, puisqu’aux yeux même du Seigneur, nous sommes déjà au ciel! (Eph 2:6-7Eph 2:6-7
French: Louis Segond (1910) - SEG

6 il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus Christ, 7 afin de montrer dans les siècles à venir l`infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus Christ.  

WP-Bible plugin
)

Un frère persécuté dont la vie est mise à prix commentait sa condition : « On ne meurt qu’une fois, pourquoi ne pas mourir pour Jésus? »… J’ajouterais que l’on ne vit qu’une fois, pourquoi ne pas le faire à fond, pour Lui?

Joyeux, joyeux Noël!

About the Author :

Pasteur Blogueur, c'est Michel Vincent, pasteur à Mascouche, près de Montréal, "Des questions et une réponse. Je suis convaincu que la vérité est une personne!"

Related News

Comments are closed.