La tyrannie des désirs
13 mai 2016  //  By:   //  Actualité  //  No Comment   //   536 Views

Caitlyn Jenner, le célèbre transgenre désire désormais redevenir un homme1.  Après avoir fait la une du Times magazine et avoir été nommé femme de l’année, les complications générées par le changement lui font faire volteface après seulement quelque mois habité dans sa nouvelle identité.

Le troublant dans ce fait divers, n’est pas tant le fait qu’une personne veuille changer de sexe, mais plutôt la capacité que notre société donne maintenant afin de réaliser des désires inatteignables il y a seulement quelques années. La chirurgie et les avancées médicales nous amène dans le monde du « sky is the limit », la consommation va maintenant jusqu’au changement drastique d’identité sexuelle.  Quitte à revenir homme après avoir été femme.

Nez, joue, fesses, seins, menton, yeux, oreilles, même les chirurgies les plus intimes, font désormais partie de la palette sculptante dont chacun peut accéder afin de devenir la personne de ses envies, jusqu’à devenir la Barbie de mes rêves, une réplique de vedette adulée ou encore me mouler en ce que je désire et rêve.

Il y a derrière ces changements quelques fois drastiques, un mal de l’être, un refus du présent et de ce que je suis.  À cela, ajoutons l’obsession de l’immédiat, le refus d‘attendre et de laisser le désir découvrir le besoin.

Ce qui m’inquiète probablement encore plus, c’est que les progrès grandissants de la science risquent fort de nous transporter très bientôt aux confins de la génétique, de l’Eugénisme postpartum et du makeover extrême.  La prochaine étape est le surhomme intellectuel via des implants cérébraux qui décupleront nos capacités cognitives.

Qu’est-ce qu’il y a de si négatif a demeurer ce que nous sommes et apprendre simplement à vivre ?

Comme si le bonheur véritable dépendait de ce qui m’enveloppe plutôt que de ce je suis.

Et quand les années s’accumulent, que l’enveloppe devient flasque, molle, faible et impotente, que reste-t-il de tous ces changements ? Sinon le vague souvenir d’un désir qui n’aura rempli qu’un faux besoin et dont l’essentiel restera encore à découvrir.

About the Author :

Pasteur Blogueur, c'est Michel Vincent, pasteur à Mascouche, près de Montréal, "Des questions et une réponse. Je suis convaincu que la vérité est une personne!"

Related News

Comments are closed.