A propos

2011-04-09-13.57.43[1]Je m’appelle Michel Vincent.

Je suis né à Montréal, premier d’une famille de 3 enfants,  à l’âge de 5 ans, au retour de l’école, des sœurs d’un couvent voisin me racontaient des histoires bibliques chaque jour, ces rencontres ont changé ma vie et m’a donné le goût d’en savoir plus sur Jésus.

À l’école primaire, nous sommes déménagés à Longueuil, sur la Rive-Sud de Montréal le premier livre que j’ai lu fut une bible traduite par les moines de Maredsou. Je regardais les films comme les 10 commandements, Ben Hur et Jésus de Nazareth avec une dévotion extrême.

Mes parents comme la plupart des Québécois de l’époque avaient fréquenté l’église assidûment dans leurs jeunesses, mais refusaient son autorité et ne voulaient plus rien savoir de la religion.

Malgré cela, je lisais la bible afin d’en savoir plus sur ce Jésus que l’on m’avait si bien décrit. La Genèse, puis les évangiles; les épîtres… Tous les soirs je priais Dieu et mon vœu d’alors était de devenir curé un jour!  J’étais déjà à contre-courant pour l’époque.

À l’âge de 12 ans; nous sommes en 1977.  Alors que je quittais l’école primaire; nos voisins, bien que je ne le savais pas alors, étaient des chrétiens évangéliques probablement des fruits du réveil que le Québec a connu à cette époque. Ils m’ont donné une petite brochure intitulée « Le seul chemin ». Dans cette littérature on y annonce clairement le plan du salut pour les hommes… et je fus pour la première fois de ma vie confrontée clairement à un choix et une réalité. Je désirais la vie éternelle; mais je ne voulais pas donner ma vie à Christ… J’ai alors gardé la brochure, et je la consultais régulièrement; relisait ma bible et priait; comme cherchant une solution plus facile afin d’être libéré.

À 15 ans, nous sommes déjà en 1980.  Ma mère voyant que je m’intéressais aux « affaires de Dieu » appela à l’Église catholique la plus près et me mit en contact avec le curé.  J’y fus actif durant cinq ans, guitariste pour la jeunesse puis actif comme leader Jeunesse.

Pourtant, malgré toutes ces activités, je n’y rencontrais pas Dieu. Du moins pas celui qui m’était décrit dans la Bible.  Un jour, on me donna un livre du Pasteur Martin Luther King. Un recueil de ses prédications. Une révélation! Je voulais être comme lui. Mais comment devenir Baptiste?

À la fin de mes études secondaires, c’était le néant! Les déceptions s’accumulent; je ne voulais plus être curé, mais pilote d’avion, ma façon humaine de m’approcher du ciel.  Incapable d’aller en aérotechnique,  je m’inscris en art au CÉGEP, en attendant une admission en sciences sociales.  J’ai des amis musiciens au collège, et nous montons un groupe. La popularité nous rejoint, nous fondons notre propre boîte de production, et l’influence du milieu durant quelques années m’a fait oublier ma petite brochure, ma bible, mon livre de Martin Luther King et presque Dieu!

A 20 ans, j’avais abandonné mes études, je produisais des spectacles Rock, jouait de la musique psychédélique, consomme et vends de la drogue. Un soir, c’est le tournant de ma vie.  Je me couche; vidé, gelé! En face de ma vie; j’ai alors crié à Dieu : « Aide-moi Seigneur! ». Le lendemain, j’ai rencontré deux inconnues au restaurant qui lisait la Bible, en jasant avec eux, ils m’ont invité à une soirée spéciale le vendredi suivant. Le vendredi suivant.  C’était une soirée chrétienne où le message de l’Évangile était prêché et où on invitait les gens à prendre une décision pour Jésus. Après la soirée, j’étais en train de marcher près de la scène, un gars m’a accosté et m’a posé LA question qui a changé ma vie : « Qu’est-ce qui t’empêche aujourd’hui de donner ta vie à Jésus? ».

 « Qu’est-ce qui t’empêche aujourd’hui de donner ta vie à Jésus? ».

Le 25 octobre 1985, Jésus entra dans mon cœur. À partir de cet instant, la vie n’avait qu’un sens : celui que Jésus lui donnerait.   À Longueuil, je commençai à fréquenter l’Église Baptiste là-bas.

Impliqué dans l’évangélisation et la prière, je suis déménagé à Terrebonne, au nord de Montréal.  C’est là que j’ai fait la connaissance de Julie, mon épouse, nous avons deux enfants.

Durant 15 ans, j’ai œuvré en tant que pasteur principal à l’Église Baptiste de Laval-Est, Église dont j’ai participé à la fondation en 1985.  Puis, en 2015, le Seigneur m’a appelé en tant que pasteur associé à l’Église Baptiste Évangélique de Terrebonne-Mascouche.  Venez nous visiter, tout les dimanches, ça me fera plaisir de vous accueillir.   Le site internet de l’église est ICI.